Comment facturer son travail ? #2

Vous savez maintenant comment facturer les particuliers et les PME. Mais voilà, vous avez tellement de succès qu’une grosse entreprise vous contacte. C’est super ! Mais comment les facturer correctement ? Car dans le cas d’un gros client, si vos tarifs sont trop bas, vous perdrez en crédibilité.

Vous allez d’abord calculer le tarif de votre illustration sans les droits d’utilisation : pour l’exemple, nous allons prendre un tarif de 500 € pour une illustration. Ensuite, vous calculerez les droits d’utilisation qui seront rajoutés sur la facture.

Pour calculer le montant des droits d’utilisation, on s’appuie généralement sur le barème paru au Journal Officiel du 2 mai 1987 (page 4874) de la législation française. C’est un document officiel et toujours en vigueur.

En lisant l’article officiel, vous pouvez peut-être prendre peur mais en fait, c’est un calcul assez simple. Vous définissez d’abord un tarif de cession de droit pour un article qui sera négociable et qui évoluera en fonction du coût de la vie. Aujourd’hui, en 2022, ce tarif serait d’environ 5 € mais vous pouvez choisir plus ou moins cher, c’est à vous de voir ou de négocier avec votre client.

Pour l’exemple, prenons donc 5 €.

Ensuite, déterminez dans quelle catégorie se trouve l’objet de votre commande et relevez le coefficient selon le nombre d’exemplaires que le client prévoit d’imprimer :

Si l’illustration demandée est pour un article de presse publié à 500 exemplaires, vous prenez la ligne « de  400 à moins de 800 » exemplaires et relevez le coefficient. Vous faites alors votre valeur journalière multipliée par le coefficient. Soit, 5 € x 563 = 2815 €

Votre facture sera alors de 500 € + 2815 € = 3315 € 

Si l’illustration demandée est pour une affiche publicitaire de moins de 10 m² qui sera affiché à 50 endroits pendant 30 jours, vous faites : 50 x 30 = 1500. Vous regardez donc la ligne « De 1000 à moins de 2000 ».

Votre facture sera donc de (5 € x 360) + 500 € = 1800 + 500 = 2300 €

Je ne vais pas vous faire d’exemple pour chaque cas, je pense que vous avez compris comment faire votre calcul. 

Pour les brochures, flyers et autres papiers pour la pub.

N’oubliez pas également de préciser au client le nombre de modifications qu’il a le droit de faire et de préciser que toutes modifications supplémentaires sera facturée à l’heure (définissez votre tarif horaire comme indiqué à l’article « Comment facturer son travail #1 »).

Les objets englobent aujourd'hui les mugs, les t-shirts et autres produits dérivés.

Vous aimerez aussi...